La fin d'un mythe.

Publié le par Pattes

 
J'ai toujours cru, comme toute jeune fille qui se respecte, que les ambulan- ciers étaient, au même titre que les pompiers, beaux. (aide pour les révi- sions de l'oral du bac français : rejet en fin de phrase du mot vecteur de l'idée principale, accentuant la rupture à venir).

Aujourd'hui, il a deux ambulanciers qui sont venus à la maison, emporter grand-père à Pompidou pour faire un bilan. Bref. Deux, genre grands, pas beaux, et pas vifs, en plus. Le plus grand, c'était le pire. Genre crétin, j'avais rarement vu ça.


"Ah bah présomption d'AVC, hein. MONSIEUR, VOUS SAVEZ QUEL JOUR ON EST ?
(- Pas la peine de crier, il entend mal mais là vous allez le rendre encore plus sourd, hein. Accessoirement on vient de vous dire qu'il a un Alzheimer. Ca fait  presque trois ans qu'il sait pas quel jour on est, ça va pas changer aujourd'hui.)
- Ah, vous voyez, il sait pas quel jour on est. Présomption d'AVC, donc.
- Excusez-moi, AVC, c'est quoi ?
- Bah accident vasculaire cérébral.
(- Suis-je bête. Évidemment. Et quel doigté dans l'annonce du diagnostic, aussi.)
- VOUS POUVEZ PLIER LE BRAS, LÀ ?
(- On vient de vous dire aussi qu'il a une arthrite terrible, il peut pas le bouger, son bras. Comment tu veux qu'il le plie ?)
- Eh toi, tu peux nous aider : prends ses pieds. Ah bah je peux pas prendre son bassin, moi, c'est trop loin.
(- Et vas-y que je vide mes poches, que je fous mes godasses sur le lit, y'a pas de problème...)
- Allez, c'est bon. VOUS ALLEZ BIEN, MONSIEUR ? Il est suivi à l'hôpital, c'est ça ?
- Non non, il est à la maison. (Il te l'a dit, le médecin, quand il a téléphonééééé.)
- Mais quelqu'un s'en occupe ici ?
- Non, on le fait nous même
- Mais vous êtes allés à l'hôpital ?
- NON."


Insupportable, ce mec. Même pas aimable. Pire, même pas beau.

Publié dans Gouzi gouzi (vrac)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pattes 21/06/2007 23:19

Ca fait très "belle marquise d'amour vos yeux mourir me font" lol.Pis bon, tant que le spompiers me déçoivent pas... (curieusement, ceux qui vendent les tickets de tombola ou les calendriers et assimilés dans mon quartier sont toujours parfaitement représentatifs du fantasme de base)

Agali 21/06/2007 18:41

Hello,En passant, je n'ai pu m'empêcher un mot, de laisser (c'est comme ça où j'ai rien compris ???)Dur en tous cas quand les reves se brisent.@+