La fin du début d'espoir. J'abandonne.

Publié le par Pattes


C'était un sujet sur la lecture, pourtant. Une citation de Compagnon dont je n'avais lu que la fiche. Et encore, en diagonale ce matin dans le RER. Sensa- tion permanente de passer à côté du sujet. De hors-sujéter sans me poser plus de questions. Et pourtant je m'en posais, des questions.

Je finis par demander ce que je fais en khâgne. Mais pour tout ce que j'y ai lu, tout ce que j'y ai appris, et les gens merveilleux que j'y ai rencontrés, je ne regrette pas. Uniquement pour ça. Ce qui est peut-être peu, pour trois ans dans cette galère.

Sans doute, un jour, je m'apercevrai que j'y ai gagné autre chose. Mais là tout de suite, à part plus de fatigue et de stress à m'en rendre malade, moins d'amis et d'air non-maladif, honnêtement je ne vois pas. Et je trouve ça un peu moche.
***

Publié dans ¡ Prépa pawaaa !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Euh je continue de te plonger dans le passé, c'était quoi ton sujet ? ^^ Nan mais j'ai l'impression que les directeurs de mémoire, globalement, sauf s'ils n'ont rien à faire de leur vie, ils ont vraiment du boulot ailleurs qu'au-dessus de l'épaule de petits étudiants...
Répondre
B
Exactement. J'aurais préféré le rencontrer pour parler littérature plutôt que pour faire un mémoire qui parle de techniques barbares au noms étranges, à vrai dire!

C'était amusant, pour savoir ce qu'il pensait, j'étais obligé de lire ses livres et d'éplucher la presse lol, ou d'écumer internet.

Enfin, c'est du passé. La vie, c'est maintenant ;)
Répondre
P
À la fois je trouve ça un peu moche de ne pas être là pour les élèves, et en même temps je me dis qu'il a sûrement autre chose à faire aussi.
D'après une copine dont la mère le connaît personnellement, c'est un monsieur chââârmant.
Répondre
B
A vrai dire, même s'il a dirigé mon mémoire, il reste inaccessible au petit scarabée de M1...J'ai réussi à lui arracher un: "Vous êtes perdu? Contiuez, continuez.", plusieurs haussements de sourcil, un "Alors là non, vous ne pouvez pas comparer Stendhal et Houellebecq. Houellebecq, ce n'est pas de la littérature", et puis...c'est tout lol.
Une année pas très frucuteuse, en somme ;)
Répondre
P
Vivement plus tard ^^

Ton directeur de  mémoire ? Pour de vrai ? Et alors, il ressemble à quoi en vrai, le grand Antoine ? Enfin je dis ça, je ne l'ai toujours pas lu, le Démon... ^^'
Répondre