Le couperet de l'histoire s'est abattu sur moi.

Publié le par Pattes


Le verdict est tombé.

Cinq, cinq malheureux points pour ma dissert d'histoire rendue il y a deux jours. Hors-sujet monumental. Annotations vengeresses. Elle a dû vider son stylo rouge sur ma copie. Une demi-page de remarques de début de copie. La dernière est charmante : "ça n'est pas sérieux".

Ah bah Madame, je ne vous avais pas dit ? Oh je suis désolée, j'ai complètement oublié, en réalité je fais exprès de faire un hors-sujet, plus ma copie est mauvaise plus je suis heureuse, certains trouvent le beau temps jouissif moi c'est les copies désastreuses chacun ses trips hein.

Je touche le fond c'est année. Plus le temps passe plus je suis mauvaise en histoire et en français, je ne comprends pas. Les gens normaux progressent, moi pas. Au contraire. Peut-être que c'est juste pour rire, justement parce que mes équivalences à la fac sont lettres classiques et histoire.

Ca doit être ça.
***

Publié dans ¡ Prépa pawaaa !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
"Encore trois mois". Tout est dans le encore, j'aimerais tellement pouvoir dire "plus que", ou "seulement" trois mois...Et bien sûr qu'on se refera une soirée après ^^ entre les cours allégés et mes cours de chant je devrais pouvoir caser ça ^^
Répondre
E
Ah madame G. et ses remarques assassines... En hypo j'avais eu droit à un "n'importe quoi" en marge d'un de mes paragraphes, j'avais beaucoup ri ( bah oui parce qu'inventer des trucs en histoire, c'est tout de même assez problématique, disons le ).Bon courage. J'espère quand même que tu vas remonter. Encore 3 mois ;) Après on se refait une glace/ jardin du luxembourg/pizzeria ou autres, comme à la fin de l'année dernière?
Répondre
P
J'ai juste l'impression de couler tout doucement (ou pas, d'ailleurs) sans pouvoir remonter... J'essaie de me dire que de toute façon, dans trois mois (même pas, en fait) c'est fini. Mais c'est dur...
Répondre
C
allez allez, courage !!je vois que tu as pris une aprem de repos et c'était sans doute la chose à faire... la fatigue nuit à la concentration, évidemment !!courage pour la dernière ligne droite !
Répondre