Des vertus de la maïeutique

Publié le par Pattes

Note to self : c'est toujours plus facile de commencer à parler d'un problème à quelqu'un de complètement étranger. Même s'il faut tout réexpliquer depuis le début. Même si on risque de sélectionner les informations données et de biaiser le point de vue.

C'est toujours plus facile de poser des questions à quelqu'un du même cerveau. Qui a un autre point de vue sur les choses, et qui du coup éclaircit toutes mes interrogations. Même si j'aime pas la conclusion.

C'est toujours plus facile de finir par craquer devant quelqu'un en qui on a confiance. Devant cette personne dont on sait que même si c'est pas toujours agréable à entendre, elle dit la vérité. Que je sais pas si je vais suivre ses conseils, mais je les ai, au moins.
Qu'elle me lâchera pas quelle qu'en soit l'issue. Que je risque d'avoir besoin d'elle, mais qu'elle est prête à m'aider. Qu'en plus, elle fabrique des papillons comme personne. Des papillons qui font pas mal quand ils s'envolent. Et qui me font toujours sourire.
Et qu'elle est pas "utile". "Dont l'usage, l'emploi est ou peut être avantageux, satisfait un besoin", il dit, Bob. Moi, pour toi, j'aurais dit comme Alessandro Manzoni. "Un des plus grands bonheurs de cette vie, c'est l'amitié ; et l'un des bonheurs de l'amitié, c'est d'avoir à qui confier un secret."
Merci ...



Bande-son : Somewhere Over The Rainbow - Israel Kamakawiwo'ole
***

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article