Et paf, encore de la philo.

Publié le par Pattes


En fait, c'était la langue ancienne, aujourd'hui. Donc grec, pour moi.

Vu que l'an dernier on était tombé sur de la poésie, il était plus que probable que cette année ce soit de la prose. Et de fait, ce fut Platon. Le Banquet, même. Alcibiade essaie de convaincre Socrate de devenir son éraste (ndlr : érastos = qui aime passionnément, héhé), mais Socrate le contre par un subtil raisonnement philosophique : "c'est quoi cette arnaque, t'essaies de m'échanger de la beauté contre de l'intelligence, ça marche pas".

Non seulement j'aime pas spécialement Platon, sed etiam huit ou neuf personnes dans ma salle ont souri en voyant le texte, vérifié deux ou trois mots dans le Bailly, écrit leur version de mémoire, et sont partis d'un air triomphant. Injustice, quand tu nous tiens. Je dirais bien que c'est tant mieux pour eux, mais ça tombe toujours sur les mêmes, les LLG ou les HIV, ça devient fatigant à la longue.

platon.jpg

Bref, c'est terminé pour le grec. Même si c'est faux. Pis bon, là le concours, c'est fini. Restent seulement les épreuves marrantes, l'anglais et le latin.

Publié dans ¡ Prépa pawaaa !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article