"J'ai l'impression de me réveiller après un rêve merveilleux."

Publié le par Pattes


Pareil pour moi.

J'ai encore des souvenirs plein la tête, des étoiles plein les yeux. Ca fait un peu bizarre de retourner à la vie normale, j'ai du mal à me remettre en route, à reprendre les activités comme si de rien n'était. J'éprouve comme un manque curieux, je ne savais pas qu'on pouvait si vite devenir dépendant. J'ai envie de vous regarder dormir le matin, à nouveau, de vous regarder sourire, de vous entendre rire, râler, vous battre, discuter, j'ai encore ton odeur sur ma chemise de nuit, j'ai encore tes papillons partout sous les yeux, je regarde les photos et les vidéos de ces derniers jours, et je ne peux pas m'empêcher de sourire, d'avoir encore les yeux qui brillent. J'ai envie, quand je pleure, de pouvoir encore me jeter dans tes bras, comme une grande soeur, de te voir me regarder d'un air à la fois amusé et inquiet de savoir quand je vais m'arrêter, sur le point de venir aussi me prendre dans tes bras. J'ai envie de repartir de chez moi, d'aller dormir ailleurs, là où le monde est différent, là où on se lève plus tard, où on lave des poëles avant le petit-déjeuner, où on mange des croissants, du chocolat au lait, et des tranches de pain avec du nutella, là où le soir on s'endort avec le ronronnement du ventilateur, là où je t'entends la nuit, là où je peux te voler ta bague en me demandant quand tu t'en apercevras, là où on mange des canelés sur le canapé ouvert en passant par-dessus ton ventre pour attendre la bouteille de thé à la pêche, là où je suis allongée entre toi qui radote à propos des diaphragmes et toi qui radote à propos du film, là où on entend les oiseaux chanter le matin et la télé dans la journée, là où on est tellement loin de chez moi et tellement près de tout...

J'ai encore envie d'être emmenée le soir à la Concorde, à Bastille, sur les quais, partout, manger dehors marcher dehors rire dehors, attendre qu'on soit servis en sentant le chocolat derrière, manger en vous regardant sourire, apercevoir des cheveux de star du Ritz en hésitant à avancer, qui pour ne pas ruiner sa future carrière, qui pour en pas mourir écrasée par les journalistes, qui parce qu'elle vous suit, en finissant par avancer pour au final ne rien voir du tout, encourager les journalistes qui démarrent leur moto pour suivre lesdites stars, continuer à marcher, voir la Tour Eiffel qui scintille, la Grande Roue qui illumine tout, les gens qui marchent et ont l'air heureux, s'asseoir à côté du bassin à la Comédie Française, et regarder les jets d'eau, Vénus qui brillait encore et toujours, servir de cobaye pour les tests d'appareil photo, battre des mains comme une enfant parce que je ne dors pas à la maison, me rendre compte que si le premier jour ça fait un peu bizarre, le deuxième je suis déjà complètement acclimatée, que j'adore ça, vivre là-bas, qu'on pourrait s'entendre, en partageant la vaisselle et le ménage, préparer la table pour le petit déjeuner, ranger les affaires pour pouvoir poser les canelés, se cacher dans la penderie pour se changer, déplier puis replier le canapé, te piquer ton oreiller, me poser sur ta poitrine, décider que ce n'est décidément pas confortable, choisir définitivement l'oreiller pour m'allonger, te regarder t'endormir pendant le film, tu avais bien prévenu que ça ne t'intéressait pas, te retenir quand tu essaies de la réveiller, c'était pas gentil et surtout c'est moi qui dors avec elle après, et je la préfère de bonne humeur, vous regarder vous torturer mutuellement...

Un peu comme quatre jours de vacances, mais dans un autre monde. Plus coloré, plus vivant, où tous les sens sont exacerbés. D'où on ressort sans en ressortir complètement, avec toujours des souvenirs plein la tête et des étoiles plein les yeux.
***
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pattes 23/04/2007 22:25

Pareillement, monsieur, pareillement. Comme dirait Red dans ses bons jours, l'amour, y'a que ça de vrai. Pour tout le monde.

Benoît 23/04/2007 20:54

C'est tout ce que je te souhaite, en tout cas ^^, comme tu dis.

Pattes 23/04/2007 20:18

J'espère que c'est un avant-goût de ma vie, que j'ai eu ^^ Parce que plus que Paris, c'est leurs yeux et leurs sourires, qui me rendent heureuse...

J'adore ça ^^

Benoît 23/04/2007 19:28

Ca fait envie de te lire! Les attraits de Paris semblent n'avoir toujours pas perdu de leur charme :)

Et toi, tu sembles avoir eu un avant goût de ton année prochaine, c'est chouette!

Pattes 21/04/2007 23:38

C'est gentil ^^
Pour le reste, comme je l'ai déjà répondu à une proposition identique, j'ai déjà assez de mal avec ma tête sans avoir à me soucier de ce que j'écris précisément, mais merci ^^